( 26 juillet, 2013 )

Humeurs sur le Sable

Coup de Vent

Ecume en folie
Gigue de la vague
 
Rochers acérés
Eclatement du temps
 
Zébrures blanches
Fracas de tonnerre
 
Sautes de vent
Grain au large
 
Yeux exorbités
Eléments déchaînés
 
Du ciel à la mer
Se déchire la vie
Marée
 
Descendre vers la mer
Tandis que remonte le temps
Avancer dans la vague
Se laisser porter
Aller un peu plus loin
Tandis que recule le temps 
 
Traverser l’Océan
Comme on traverse la rue
Et nous rencontrer
Le temps s’est arrêté
La mer est étale
Demain peut-être
Sable
 
Nos pas s’effacent
Dans le sable
 
Les grains insouciants
Jouent à cache-cache
 
S’agglomèrent et se défont
Rose retravaillée
 
De vague en dune
Il ne reste rien de nous
 
Avons-nous seulement
Existé ?
Empreinte
 
Empreinte sur la plage
 
La marée qui monte
Lèche de ses vagues
Le dessin sur le sable
L’efface à jamais
L’emporte dans l’eau
En pare les étoiles
 
L’oubli miroite sur l’eau

Pas de commentaires à “ Humeurs sur le Sable ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

«    »
|